Site indépendant sur le spiritisme et l'au delà. Articles rédigés par des médiums sur les esprits, les facultés extra-sensorielles, les dons, la médiumnité. Nombreuses explications issues de nos expériences et tirées de messages d'esprits. Fiches pratiques pour vous conseiller sur le magnétisme, la médiumnité et l'aide contre les hantises. 

Les nadis (Nāḍī )

Rôle et utilité des nadis (ou Nāḍīs) dans le corps humain

Terme sanskrit. Nāḍī  (de « nad » qui signifie vibration, mouvement).  72 000 nadis2 1 1

Ils  désignent  un ensemble de canaux énergétique qui remonte le long des chakras majeurs, proches de la colonne vertébrale, selon des règles très complexes.  

Ils permettent la circulation du prâna.

Sans prana, sans Nadis, le corps serait exempt de toute vie.

 

Il y a trois nāḍī majeurs qui véhiculent chacun une force : la masculine, la féminine et la neutre.

Sushumna, qui permet notamment l’intéraction de tous les chakras entre eux et correspond au plan spirituel.

Ida, qui correspond à la force psychique.

Pingala, qui correspond à la force physique.

 

Au croisement de 21 nadis se forme un chakra Majeur ou Principal. 
Au croisement de 14 nadis se forme un chakra Mineur ou Secondaire. 
Au croisement de 7 nadis se forme un chakra Tertiaire ainsi que tous les points d'acupuncture connus. 

Il y aurait dans le corps humain entre 72 000 et 350 000 canaux énergétiques, formant une toile énergétique à l’intérieur et tout autour du corps.

Ces canaux permettent l’éveil de la Kundalini, située à la base de la colonne vertébrale.  

Son déploiement, ouvert naturellement, permet d’expérimenter l’expansion de la conscience, le Samadhi, ou état supra-conscient.

A l’ouverture, la kundalini remonte alors dans le Nadi principal, Shushumna, qui est pratiquement inactif habituellement.

Date de dernière mise à jour : 04/11/2017