Les méridiens et l'assimilation du prâna

Les méridiens et l'assimilation du prâna : définitions et explications

LES MERIDIENS :72 000 nadis
 
Les médecins traditionnels chinois ont pu trouver au fil des siècles les méridiens d'acupuncture, un réseau de circulation parcourant le corps.
En effet, la simulation de séries définies de points améliorait certaines maladies internes. Ensuite, ils ont découvert que la stimulation de séries définies de points améliorait le syndrome des maladies de tel organe particulier.
 
C'est en reliant ces points et les fonctions des organes en un système, qu'ils ont constitué graduellement la théorie des méridiens et des vaisseaux secondaires.
Nous avons 14 méridiens qui parcourent le corps humain. 

 


 

La médecine traditionnelle chinoise considère que les méridiens et vaisseaux secondaires sont des trajets répartis dans le corps humain et dans lesquels circulent le "sang" et le "qi" (l'énergie vitale).
Ils forment un réseau reliant les régions superficielles et les régions profondes du corps, équilibrant le fonctionnement de l'ensemble de l'organisme.
 
Les méridiens sont les troncs principaux et circulent longitudinalement, tandis que les vaisseaux secondaires sont leurs branches. 
Les méridiens peuvent être classés en 2 groupes : les méridiens réguliers (les 12 méridiens) et les méridiens extraordinaires (les 8 méridiens extraordinaires). 
Pour les vaisseaux secondaires, il y a les majeurs et les accessoires. Ils permettent la communication d'un méridien à l'autre. 
 
Les méridiens sont répartis symétriquement sur l'ensemble du corps.  A l'intérieur, ils se relient avec les viscères et à l'extérieur avec les 4 membres, la peau et les organes des sens, faisant du corps un ensemble organisé.
 
 
Meridien des poumons 1
Meridien gros intestin 3
Meridien estomac 3
Meridien de la rate
Meridien coeur 5
Meridien intestin grele 6
Meridien vessie 7
Meridiens des reins 8
Meridien pericarde 9
Meridien des 3 foyers 10
Meridien vesicule biliaire 11
Meridien foie 12
Vaisseau gouverneur

Vaisseau conception

 
Source :  Académie de médecine traditionnelle chinoise  (Pékin) Editions Dangles.
 
 
 
Les méridiens et le prâna :
( Reçu les 7 et 8 mai 2011) Medium Darkangel - Tous droits reservés
 
 
L’essence de la vitalité, est constitué de particules naturelles et est si brillante qu'elle peut souvent être perçue par des personnes qui ne sont pas à proprement parler, en capacités éveillée.
En regardant un horizon lointain, particulièrement en mer, il est possible pour vous, de remarquer entre l’horizon et le ciel, une quantité de points lumineux et microscopiques allant dans toutes les directions avec une étonnante vélocité. Ce sont les particules de la vitalité, nommée prâna.

Malgré son éclat, le prâna est à peu près incolore et dégage une lumière blanche ou légèrement dorée. Lorsqu’il est attiré dans les chakras, il se décompose et se divise en courants divers sans suivre exactement la division du spectre aurique et étherique.
Chaque particule d’une certaine intensité lumineuse et colorée se verra être capté par le rayon ou le pétale des chakras correspondant car chaque couleur et spectre à une vibration différente. Ainsi, chaque particule, ou prâna, accomplit dans la vitalisation du corps sa tâche spécifique.


Les couleurs diverses du prâna rappellent les combinaisons de couleurs qui sont perçues dans les corps causal, mental, astral… ce sont les couleurs correspondantes des chakras.

Chaque couleur parcoure le corps entier en suivant les nerfs, que sont les méridiens des chakras.
Si les nerfs ne reçoivent pas en abondance cette lumière présente dans le prâna, ils deviennent sensibles et extrêmement irritables.
Le prâna apporté par une personne bien portante via le magnétisme, vient imbiber les nerfs, ré énergisant le corps astral, étherique puis humain d’où le soulagement ressenti par le consultant.
De même, une personne vampirique, ou un esprit, pourront sans peine absorber l’énergie positive, et de fait récupérer par déviation, le prâna de la victime. Il se nourrit donc de l’énergie de vitalité et prend les forces et énergies sur la victime plus faible sans aucune perte pour lui-même.
Au contraire, un magnétiseur pourra, par un effort de volonté, rassembler son surplus d'énergie et l'envoyer intentionnellement à une personne qu'il veut assister, sans perdre de prâna, puisque ce dernier sera capable de le récupérer exterieurement de manière étherique.

Le prâna ou vitalité est la nourriture du double éthérique, au même titre que les aliments physiques le sont pour le corps humain. Aussi, quand les chakras ne peuvent, pour une raison determinée récupérer assez de prâna qui ont, pour rôle, de nourrir les cellules du corps, ils tenteront de récupérer la vitalité déjà présente dans le corps d'autrui : pour exemple, une personne souvent faible vous épuisera si vous restez longtemps à ses cotés puisqu’elle nous aura soutiré certains éléments du prâna et l’aura récupéré sans le vouloir, à son compte. C’est un échange de fluide par équilibre naturel.

Le règne végétal absorbe aussi cette vitalité, mais n’en emploie qu’une faible partie. Les arbres empruntent le même principe que le fera le corps éthérique humain. Se poser contre un arbre pour dégager son négatif est conseillé à cause de cela.

Le flux de vitalité maintient l’équilibre de la santé par ces différents courants, et par la distilation dans les diverses parties du corps auxquelles ils se rapportent.
Une faiblesse sera donc dûe à une défficience d’un chakra qui de fait, sera mal alimenté en prâna.
Le ré-équilibrage doit se faire avec prudence, au risque de tout déséquilibrer.
la maladie d'une région quelconque du corps sera donc, toujours accompagnée d'un trop faible courant de vitalité.
La visualisation par la couleur des énergies, permet donc au magnétiseur de determiner la zone malade, ou a energiser.


le flux de vitalité ou son intensification, ne doit pas être confondus avec un développement provoqué plus tard, par l'éveil du serpent sur les niveaux supérieurs ( éveil de capacités ).

Toutes les couleurs de cet ordre de vitalité sont éthériques. les bonnes pensées réagissent sur le corps physique et augmentent la faculté qu'il possède d'assimiler le prâna nécessaire à son bien-être.
 

( Reçu les 7 et 8 mai 2011) Medium Darkangel - Tous droits reservés
 

Date de dernière mise à jour : 19/11/2017