Site indépendant sur le spiritisme et l'au delà. Articles rédigés par des médiums sur les esprits, les facultés extra-sensorielles, les dons, la médiumnité. Nombreuses explications issues de nos expériences et tirées de messages d'esprits. Fiches pratiques pour vous conseiller sur le magnétisme, la médiumnité et l'aide contre les hantises. 

Enfant médium

Enfant médium, enfant qui voit les esprits, que faire ?

 

 

Beaucoup de parents se posent des questions suite à des réactions étranges de leurs enfants.

Un bébé qui rit, regarde fixement un angle de sa chambre, un jeune enfant ou un adolescent qui voient des ombres, des proches décédés ou des esprits en errance...

Ces questions reviennent fréquemment sur le forum, c’est pourquoi j’ai décidé de  faire un article sur ce sujet.

En premier lieu, EVITEZ S’IL VOUS PLAIT de faire un rapprochement avec les enfant indigo, de cristal, arc en ciel et autre. Ces termes  sont abordés  sur le site et ne sont que des « acccroches » pour la plupart réalisés par des organisations peu recommandables.

En effet, l’aura, puisque c’est de ceci dont il est question, est en perpétuel changement, suivant nos émotions. C’est la même chose pour nos enfants. Ne pensez donc pas que votre enfant est « élu » et autre puisque cela n’est pas le cas. Notre aura change de couleur constamment. Si votre enfant fait vous fait un calin, ou rit, il aura une couleur, s’il est calme, il sera bleu… S’il a peur, il aura encore une autre couleur…

En premier lieu, il faut savoir que tout le monde est médium, notamment les jeunes enfants.

De part leur jeune âge, leur innocence, ils ont des rapports privilégiés avec l’au-delà. Ils ont encore en lien facilité avec l’astral jusqu’à l’âge de 7 ans environ. On remarque d’ailleurs fréquemment leur aura, qui sera très blanche pour un bébé qui vient de naître. Indice de ce contact privilégié.

Dans les salles d’accouchement, j’ai été d’ailleurs frappée par la blancheur qui régnait dans une des salles. Les lieux sont chargés positivement, puisque les anges, guides, esprits de proches décédés viennent souvent « assister » la jeune mère pendant le travail et la venue au monde du bébé. Une lumière très blanche, très pure est donc présente en ces lieux.

C’est normal, l’enfant a quitté il y a peu l’astral pour se réincarner dans votre famille. Donc il garde dans son périsprit les traces de ce contact qui s’effaceront peu à peu, suivant sa croissance et sa psychologie.

 

Que faire quand mon bébé  regarde fixement quelque chose que je ne vois pas ?

Comme je le disais plus haut, le bébé a des liens privilégiés avec l’astral. Il voit les entités. Que cela soit ses protecteurs (notamment son Ange) ou des proches décédés, ou des esprits qu’il a connu dans des vies antérieures. Ces esprits bienveillants viendront lui « rendre visite » ce qui est somme toute, assez normal. Ne vous inquiétez donc pas.  Laissez faire.

Je me souviens qu’un esprit « ami » était venu me voir et s’amusait à faire des boules d’énergie ; ma fille était subjuguée et suivait des yeux l’énergie que l’entité déplaçait dans la pièce !

Rassurez-vous donc, ces visites pour la plupart sont courtoises et sachez bien que votre bébé apprécie !

C’est uniquement si votre bébé est agité et à peur (ça aussi à prendre avec beaucoup de recul, car les cauchemards sont monnaie courante, lorsque l’enfant « revit » sa journée lors de ses rêves. Même chose pour les terreurs nocturnes, privilégiez avant tout le côté médical avant de penser paranormal).

Sachez aussi que les enfants sont -en règle générale- naturellement protégés contre les attaques astrales jusqu’à l’âge de 7 ans environ.

Après ce stade, l’enfant aura une compréhension de certaines choses, et le guide spirituel fera alors son apparition.

 

Les enfants à partir de 7 ans jusqu’à 14 ans environ :

Si votre enfant voit des choses et que  cela lui fait peur, que faire ? Essayez d’en discuter avec lui, de l’écouter et de comprendre l’origine du problème. Ne faites pas une fixation non plus sur ce qu’il peut vous dire, prenez beaucoup de recul.

Ecoutez-le … Essayez comprendre d’où vient le problème et le rassurer. A cet âge, il est en âge de comprendre certaines choses. Dites- lui que des gentils anges veillent constamment sur lui, et que s’il a peur, il peut les appeler (gentiment et avec amour car l’appel sera optimal ou prier avec lui, suivant votre croyance ou avec vos propres mots à vous) pour qu’ils viennent « chasser » les choses qu’il voit. Dites-lui aussi qu’il n’est jamais seul et constamment accompagné par ses protecteurs. Qu’ils sont là pour lui et qu’ils le suivront toute sa vie pour garantir sa sécurité et son bien-être.

Et si ça ne suffit pas ? que les phénomènes continuent ?

je vous conseille de mettre en place les techniques de protection (purification d’une maison/une pièce) dans sa chambre, cela devrait calmer les choses. Et mettre aussi du sel aux 4 coins de sa chambre (voir le sujet sur le sel). Et voir si amélioration. Normalement cela devrait suffire.

Enfants à partir de 15 ans.

A cet âge, le guide spirituel a fait son apparition dans la vie de votre enfant puisqu’il a « l’âge de raison ». Il est donc à même d’être conseillé, guidé et a déjà des liens privilégiés avec lui. Même s’il n’en a pas conscience (comme la plupart des adultes).

Même chose, mettre en place des purifications si le problème est dans la maison ou dans sa chambre. Si votre enfant a des problèmes en extérieur (comme c’est souvent le cas pour les adolescents) : lui préparer un petit sachet de sel consacré qu’il portera dans sa poche. Ce qui aura pour effet d’éloigner les entités indésirables. Vous pouvez aussi lui conseiller de porter une labradorite (à purifier fréquemment) s'il montre des signes d'empathie

Il faut s’adapter aussi aux connaissances de l’adolescent et à sa maturité. Un enfant qui « baigne » depuis son plus jeune âge dans le paranormal aura des connaissances établies ce sujet.

Vous pourrez aussi lui apprendre comment se purifier, faire du sel consacré ou une bulle de protection mais seulement s’il a la maturité nécessaire à la mise en œuvre des techniques.

 

 

Si votre enfant fait de la magie ou du spiritisme :

Et oui… il y en a beaucoup qui sont attirés par cela et ils ne vont pas s’en vanter ! Ce ne sera pas la peine de trouver une source car les problèmes viendront de là…. Tout travaux pratiques liés à l’occulte attirent les problèmes et les entités.

Si c’est le cas,  dire à votre enfant de cesser immédiatement ces pratiques, pour lui, et surtout pour vous car vous pourrez pâtir de ses expériences maladroites !

La magie, le spiritisme attirent de nombreux problèmes par la suite. Problèmes de hantise, d’entités, de choc en retour.. La liste est extrêmement longue et non exaustive…  Essayez de lui faire entendre raison, de lui dire que la magie n’a pas de couleur (et oui, la magie blanche fait aussi appel à des « forces » et ce n’est pas parce qu’elle est appellée « blanche » qu’il n’aura pas de problèmes par la suite)….

Pour le spiritisme, dites lui que cela ne sert à rien d’appeler les esprits car la plupart du temps, ce ne sont pas ceux qu’on appelle qui viennent, mais des esprits farceurs…. Qui peuvent se faire passer pour n’importe qui  et leur raconter n’importe quoi… Les esprits sont télépathes et savent très bien se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas... Ces techniques sont dangereuses et certains ont été poussés au suicide pour avoir voulu jouer avec ces forces.

Si votre enfant  adolescent n’a rien demandé et qu’il voit des entités ?

En ce cas, je vous conseillerai de l’orienter vers les livres de allan kardec : le livre des esprits et le livre des médiums. Ce sont les bases et cela lui permettra d’avoir une vue pratiquement complète sur ce monde. S’il a  la maturité nécessaire, initiez le aux techniques de protection.

 

Un cas à part : les enfants qui ont des souvenirs de vie antérieure

Certains enfants ont parfois des flash back de leur ancienne vie, des détails leur remontent parfois en mémoire, preuve en est les nombreux témoignages qu'on peut lire sur le web. Là aussi, je vous conseille d'écouter votre enfant, de le laisser parler, de ne pas le juger. Voir La réincarnation - définition

Attention aussi de ne pas aller trop loin dans les questions que vous lui poserez, car certains souvenirs peuvent être assez désagréables (mort violente par exemple).

Dites vous que ces réminiscence du passé peut être de bon indice pour mieux connaître votre enfant, et que vous pouvez partager cela avec lui. Cela le rassurera. Certains enfants qui ne sont pas été écoutés pourraient refouler cette parcelle de personnalité et cela serait dommage pour son avenir.

L'enfant doit comprendre que cette personne qu'il a été n'est plus, et fait partie du passé.

Il faut donc l'aider à faire le deuil de cette ancienne vie pour se construire, en tant qu'adulte à part entière.

Vous aussi avez vécu de nombreuses vies, dans d'autres pays, en un autre temps, mais contrairement à votre enfant, vous n'en avez pas le souvenir. 

 

Tous droits réservés –ananta – mars 2012

Date de dernière mise à jour : 24/10/2016