Site indépendant sur le spiritisme et l'au delà. Articles rédigés par des médiums sur les esprits, les facultés extra-sensorielles, les dons, la médiumnité. Nombreuses explications issues de nos expériences et tirées de messages d'esprits. Fiches pratiques pour vous conseiller sur le magnétisme, la médiumnité et l'aide contre les hantises. 

Un esprit peut-il disparaître totalement ?

Un esprit peut-il être détruit et disparaître définitivement ?

 

Message d'esprit, reçu par Dark Angel le 9 Octobre 2016

 

 

Un  esprit  élevé ou de très basse vibration peut-il disparaitre totalement, en somme, peut-il être anéanti de manière définitive ?
 
Les esprits sont des énergies,  par conséquent, ils ne peuvent disparaitre réellement au sens où vous le comprenez, car ils font partis d’un tout.

Cela étant, ils peuvent perdre leurs identités propres, et devenir des êtres léthargiques qui ne seront plus capables de réagir par eux même, perdant la conscience de ce qu’ils furent, de ce qu’ils firent, de ce qu’ils connurent.

Ce sont les
larves, plus ou moins puissantes selon leurs anciennetés. Ces esprits sont soumises à la coupe  d’autres esprits qui se sont accaparés des esprits plus faibles ou plus négligeant.

Les
esprits bas peuvent contrôler une personne réincarnée, prendre plusieurs forces de cette dernière, poser sur elle une influence certaine, les mener au suicide afin de s’accaparer l’esprit total et de s’en servir dans l’astral pour leurs funestes dessins.

Ce qui est moins connus est le fait que les esprits élevés suivent également ce processus mais au détriment des forces basses.

Les esprits bas qui sont contrés par des
esprits élevésse retrouvent vidés de leurs énergies négatives et de ce fait, épuisés. 
Si ces esprits ne retournent pas dans leurs couches vibratoires adéquates, ils vont s’épuiser mais ne pourront disparaître totalement.

Les énergies parviennent toujours à se nourrir, mais elle ne pourra avoir d’énergie basse pour repartir si il est entouré d’énergie élevée. 
Perdant de sa stature, il va perdre de son identité, et cette dernière va alors être totalement annihilée au fil du temps.

L’esprit ayant choisi sa force vibratoire, cette dernière ne pourra être inversée, l’esprit très bas ne pourra donc devenir un esprit élevé.
Par voie de conséquence, l’esprit va se retrouver vide de sens, et c’est cette matière que les esprits élevés utiliseront afin de contrer le mal … par le mal.

Ces larves permettront un dégagement facilité d’un lieu.

Lorsqu’ une maison est infestée,  la personne qui entre en relation avec des esprits bas pour les contrer, réalise une pratique  de rituel. Peu importe le rituel ; si ce dernier est fait correctement et avec la conviction et la croyance suffisante, les forces appelées à la rescousse seront présentes et officieront de leurs mieux.

Afin de parvenir à un résultat probant, ces forces positives se lieront à d’autres, ou se feront aider par divers éléments.
C’est ici que rentre en contact  avec le lieu  ou même une personne, ces larves négatives devenues neutres au fil du temps.

Ces larves sont envoyées dans les lieux, ou sur le
périsprit de personnes subissant des problèmes néfastes. Ces larves sont en recherches permanentes de sources pouvant les nourrir, elles sont attirés par ces dernières et s’y précipiteront. Ce sont un peu comme des sangsues, elles vont absorber le négatifs vibratoire du lieux ou de la personne visée. Les protecteurs veilleront par la suite à récupérer ces larves providentielles, afin qu’elles ne produisent pas l’effet inverse à celui recherché.

 

Nous sommes des esprits, élevés, bas, neutresgardiens de seuil, protecteurs, guides, veilleurs  ou autres, peu importe, nous sommes avant toute chose des énergies et les énergies ne disparaissent jamais,  elles ne font que s’éparpiller.

Au fil de nos « combats » nous pouvons donc disparaître, mais en matière nominale et non en tant qu’énergies.

Le concept peut vous sembler étrange mais il en est ainsi, en l’expliquant de manière très simplifiée.

Lorsqu’un esprit est vaincu, il ne meurt jamais. Suivant son degrés d’ancienneté, son niveau vibratoire, il repartira puis reviendra ou non, ou il perdra sa conscience et deviendra une larve.

Tous les esprits ne montent pas à la lumière. Un esprit étant resté dans un lieu, l’occupant, et le plongeant dans le chaos, pourra monter à la lumière si il ne se rendait pas compte de son état.

Ce peut être le cas d’un esprit en état de trouble qui continue à occuper un habitat car il ne se rend pas compte qu’il est décédé, et qu’il vaque à ses occupations de tous les jours, comme de son vivant.

 

Dans le cas d’un esprit bas, attiré par les énergies négatives dégagées par un lieu, il en sera autrement, cet esprit ayant pleine conscience de ce qu’il fait et inflige aux habitants du lieu et d’autant, en sachant le but recherché vis-à-vis de ces personnes.
Cet esprit sera alors contré par les vivants, et avec une aide apporté si cela est demandé, afin que l’esprit ou que les esprits quittent ce lieux.

Lorsqu’un esprit est battu et qu’il est chassé, il pourra soit suivre une des personnes affaiblis et continuer à le tourmenter, soit  il sera purement écrasé par des forces positives et partira dans un secteur a énergies vibratoires basses.

Si les esprits étaient plus nombreux, il sera alors impliqué que des esprits positifs seront intervenus. Dans ce cadre, les combats dans le lieux seront âpres et engagés et les esprits vaincus perdront leurs identités et deviendront alors des larves.

 

Précision importante sur l'origine des larves : 

 

Les larves ne peuvent provenir que suite à l'action d'un suicide : l'esprit étant en état de trouble est totalement désorienté ; l'impact de l'esprit agresseur ayant provoqué le suicide sera d'autant plus important pour la manipulation qui suivra l'état de larve.

Dans le cadre des esprits "larvaires" dont se servent les esprits supérieurs, il s'agira d'esprits bas qui auront été mis à mal lors de luttes perpétrées suite à une occupation d'un lieux ou d'une personne.

L'esprit agresseur suite à sa perte énergétique sera "entouré" de sources d'énergies autres qui l'affaibliront de manière à ce que ce dernier perde totalement sa nature sombre.

Affaiblis et étant perpétuellement dans un état second, ce dernier va au fur et à mesure du temps perdre ses vibrations basses, ce qui va annihiler sa nature première et de part ce fait, sa conscience.

Ne restera que l'état primal, dont les protecteurs se serviront, afin de pouvoir effectuer un nettoyage soit sur une personne, soit sur un lieux, comme expliqué ci dessus.

 

Conséquences pour l'esprit, et pour l'âme :

Reflexions et résumé par Ananta suite échanges avec Dark Angel après la réception du message. 

 

Certaines larves seraient donc des esprits réduits énergétiquement à l'état de "légume" par l'action d'esprit plus fort énergétiquement qu'eux. Soumis à des vibrations très hautes (ou très basses, suivant la nature de l'esprit qui "l'attaque") Il perdrait alors donc peu à peu leur conscience d'esprit et seraient réduit au minimum énergétiquement. 
Ils conserveraient donc le besoin  "primal" de se nourrir d'énergie, c'est pour cette raison qu'ils peuvent être "utilisés" par des esprits plus élevés ou trés bas pour des  "missions". Les esprits à vibrations hautes ou basses et les larves seraient donc reliés par un lien énergétiques et déposés par les esprits dans un but de "consommation d'énergie haute ou basse" suivant le but qu'ils se sont fixés.


Et apparemment, les larves seraient aussi utilisées par les esprits "haut vibratoirement parlant dans la lumière" afin, par exemple, de faire disparaître la négativité d'une personne ou d'un lieu. L'esprit pose la larve, reste liée à elle par le lien énergétique et passe la chercher quand la larve a finit de se nourrir".
 
Ceci étant, et tout en "perdant" leur liaison avec leur
âme, -qui est le réceptacle de toute ses connaissances acquises depuis sa création-. L'âme, qui n'aurait plus de lien énergétique avec l'esprit, finirait par "flêtrir" et disparaîtrait progressivement.

L'esprit qui se changerait en larve perdrait alors toute possibilité de continuer son apprentissage spirituel, puisque sa conscience n'existerait plus. Il perds alors la possibilité de se réincarner et d'acquérir de nouvelles connaissances.


C'est une question que je ne m'étais jamais posée, et qui bouleverse la notion même : on pense toujours que l'esprit et l'âme sont immortels. Devant ce constat, je me dis que seul l'enveloppe spirite continue de vivre, mais comme un pot de fleur.... puisque sans conscience propre.

 

Date de dernière mise à jour : 05/02/2017