Site indépendant sur l'invisible et l'au delà. Articles rédigés par des médiums sur les esprits, les facultés extra-sensorielles, les dons, la médiumnité. Nombreuses explications issues de nos expériences et tirées de messages d'esprits. Fiches pratiques pour vous conseiller sur le magnétisme, la médiumnité et l'aide contre les hantises. 

L'envoûtement

L'envoûtement, définitions et explications, comment s'en prémunir.

Envoutement

 

 Quelques infos sur l'envoûtement dans cet article :

 

#Qu'est-ce que l'envoûtement et comment ça marche ?

#Les différentes façons de procéder à un envoûtement.

#Mesurer votre sensibilité à l'envoûtement :

#Subissez-vous les symptômes de l'envoûtement ? 

Enfin, sur d'autres pages :

Contre envoûtement

Diagnostic de l'envoutement

L'auto-envoutement

les malédictions familiales

 

Qu'est-ce que l'envoûtement et comment ça marche ?

 

L'envoûtement permet au sorcier d'impressionner à distance, d'infléchir par volonté personnelle, mentale ou physique ou les deux, une personne, un lieu, une série d'évènements. 
 
L'envoûtement est le plus souvent pratiqué dans un but maléfique, avec la volonté de nuire. Ses effets sont alors extrêmement néfastes (maladie, haine, faillite, divorce, mort, suicide...). L'envoûtement est un acte lache puisqu'il ne permet pas à la victime de se défendre. 
 
L'envoûtement est constitué de pratiques qui consistent, volontairement ou involontairement à projeter un VOLT ou encore une PENSEE-FORCE. On peut dire que les matières premières se résument en : amour, haine, désir, vengeance, et servitude. Nous tenont compte du fait que la pensée, une fois activée par l'un de ces critères rayonne comme une force et atteint assurément son but. C'est le volt volontaire ou non qui se traduit comme le jet d'une pierre sur une cible visible, aucune erreur n'est possible : on sait ce que l'on pense comme on sait ce que l'on vise. Evidemment, plus l'esprit est occupé à ne penser qu'à ce volt en préparation, plus ce dernier est puissant et son auteur devient alors un envoûteur.

Nous ne parlerons pas de la manière dont les ondes de la pensée se dirigent, il nous suffit d'être certains qu'elles se dirigent, réellement et atteignent à tous les coups leur but. Du côté de l'envoûté, selon la puissance du volt, cette action peut se traduire par un déséquilibre nerveux ou une sensation bizarre tenant un peu de la depression : son enveloppe astrale semble perturbée. Si le volt continue, il est probable que de jour en jour le sujet sera enclin à se laisser aller vers ce que lui dicte astralement son envoûteur. En tout cas, si une occasion se présente, il lui faudra lutter pour ne pas résister. Du côté 'sorcier' il se passe d'autres phénomènes, au stade de pensée force, il est plus que probable qu'il y aura une perturbation sévère sur le plan karmique et nous ne parlerons pas du choc en retour !

Il arrive alors que plus la réalisation approche, plus le sorcier se sent déprimé sensiblement de la même manière que celui qu'il envoûte à la différence près que cela se traduit différemment dans la vie courante. Nous pouvons résumer cet état comme l'abandon de la chance, ce qui créer un changement de situation dans tous les domaines : social, sentimental, professionnel et même santé, bien que cela n'empêche en rien l'action de ce volt. Arrivé à ce stade de depression, entraîne un surcroît d'énergie pour activer le volt en question et l'envoûtement devient plus puissant. Afin d'augmenter sa puissance de pensée, le sorcier dispose de tout un arsenal spécialement conçu pour l'aider à soutenir son désir : c'est l'emploi des poupées, des photos, etc... En fait, plus le sorcier est initité, plus il trouve de supports dont nous ne parlerons pas ici. Bref, il cherche un véhicule puissant... 


 
Les différentes façons de procéder à un envoûtement.

Les principales sont : 


 
L'envoûtement direct :

Certains sorciers seraient capables de déclencher par la seule puissance de leur concentration mentale, maladie, dommages physiques et psychiques, souffrance et mort chez autrui. La victime présente souvent des altérations de plus en plus graves de son état général, échappant complètement à l'analyse médicale. 
 
L'envoûtement par statuette :

C'est le grand classique des envoûtements, utilisé à des fins diverses : amour, haîne, maladie, guérison, accidents, réussites ou échecs financiers, professionnels ou familliaux... 
Le sorcier doit tout d'abord créer un lien entre la personne qu'il souhaite envoûter et un support (il utilise généralement une poupée en cire d'abeille ou dagyde). Il incorpore ensuite un fragment organique appartenant à la victime (sang, cheveux etc..) dans la statuette qui devient alors la victime même. Tout ce qui se produira sur la statuette aura par conséquent un effet similaire sur la personne choisie. Par exemple, brûler la statuette revient à faire brûler la victime d'un feu intérieur et mystérieux... 
 
L'envoûtement par ingestion : 

Décoctions, philtres, tisanes sont depuis toujours concoctées pour guérir l'homme ou pour empoisonner, pour le calmer ou pour influencer de toutes les manières. Il existe une plante pour chaque usage que le sorcier utilise selon ses desseins. 
 

L'envoûtement astral

 L'envoûteur se transporte par son corps astral jusqu'à sa victime endormie pour supplanter sa volonté et assurer progressivement sur elle un contrôle complet pouvant aller jusqu'à la déchéance physique et mentale de sa victime. 
 
L'envoûtement par photo :  Il utilise les mêmes procédés que l'envoûtement par statuette.  

 

L’envoûtement par messe noire 

Il ne faut pas confondre la messe noire et la messe satanique, dans laquelle on célèbre un culte à Satan. Il n’est pas question de culte dans la messe noire, même si on évoque le nom du Diable.

 

L’envoûtement par évocation :

Cette technique entre dans le cadre de la goétie. Le sorcier appelle une entité pour lui demander d’aller frapper une victime qu’il a désignée. (Démon, Génie ou un Elémental...) Cet envoûtement se fait certains jours particuliers correspondant aux entités évoquées, et il utilise des pentacles et des incantations. Il exige de s’entourer de précautions très précises. L’avantage de cette technique est qu’elle met à l’abri des chocs en retour, puisque c’est un agent extérieur qui accomplit le travail. Neanmoins, rien n'empêche l'entité de se retourner contre vous si vous n'avez pas la force suffisante pour le contrer en cas de problème...

 

L’envoûtement sexuel :

Cet envoûtement est fréquemment utilisé. Il s’agit d’un envoûtement qui, bien qu’utilisant l’énergie sexuelle, ne vise pas forcément à envoûter sexuellement la victime. Il peut s’agir d’un envoûtement de haine, d’amour, de maladie, de faillite, etc..

 

L’enclouage:

Il consiste à enfoncer violemment un clou, soit dans l’empreinte que vient de laisser dans le sol la personne à envoûter, soit dans son ombre.

 

L’envoûtement par embarrure:

Cet envoûtement consiste à entortiller dans des liens un objet appartenant à la victime, de manière à paralyser ses mouvements.

 

Le mauvais oeil : C' est un simple regard chargé de mauvais souhaits, mais si la volonté est forte, il est possible d’agir efficacement sur l’astral de quelqu’un.


 
Mesurer votre sensibilité à l'envoûtement :

 

 (à titre d'information uniquement) 

 
Si vous répondez à non à toutes les questions, vous ne serez certainement jamais inquiété. Un seul oui souligne ue prédisposition à l'attaque de sorcellerie. Plusieurs réponses positives prouvent que vous êtes prédisposé à souffrir un jour de l'envoûtement... 
 
- vous arrive t-il de pressentir certains évènements avant qu'il ne se produisent ? 
- lors d'une rencontre avec un(e) inconnu(e), avez-vous immédiatement une réaction d'amitié ou d'antipathie sans raison apparente ? 
- dans certains lieux, éprouvez-vous parfois une sensation déplaisante ? 
- avez-vous déjà fait des rêves qui se sont réalisés ? 
- êtes-vous énervé ou angoissé les jours de pleine lune ? 
- vous est-il déjà arrivé de ressentir une présence invisible dans votre dos ? 
- avez-vous déjà eu des flashs de voyance ? 
- avez-vous eu dans le passé des contacts avec le monde des 'désincarnés' ? 
- vous amusez-vous à tirer les cartes et trouvez-vous la bonne réponse ? 
- avez-vous déjà tenté des expériences pratiques avec un effet (positif ou négatif) ? 


 
Subissez-vous les symptômes de l'envoûtement ? 

 

Selon Pierre Manoury, voici les principaux symptômes répartis en trois catégories :


* Le physique et le somatique, 
* La vie matérielle et le social, 
* Psychisme, fantasmes et réactions particulières. 

Nous allons établir trois listes correspondant aux trois familles. 

-Première liste: Si vous trouvez au moins 4 ou 5 situations, ou plus appartenant à cette dernière, il y a certaines raisons de s’inquiéter. Il convient dans ce cas de consulter un spécialiste dans les plus brefs délais. Surtout si aucune raison médicale ne vient interférer.

-Deuxième liste: Dans cette liste, le seuil de réponse ne doit pas non plus dépasser 4, surtout si vous avez déjà quelques réponses positives dans la première. 

-Troisième liste: Cette liste ne doit être prise en considération qu’en fonction des résultats trouvés dans les deux premières (surtout La première). Par exemple, si vous trouvez 2 précisions suspectes dans la première et deux autres dans la seconde. Il est bien entendu que si parmi les problèmes proposés il s’en trouve une quantité anormale, plus de 5 ou 6, voire 7 ou plus, répartis dans les trois listes, il y a des raisons de s’inquiéter, même si la majorité des problèmes se trouvent dans la troisième. 

I / LE PHYSIQUE OU LE SOMATIQUE 

*Objets se déplaçant dans la chambre ou dans une pièce où l’on se tient. 
*Malaises vagues ou contractures musculaires dans des régions profondes du corps, impression que les organes se déplacent dans le corps. 
*Certaines douleurs au niveau des méridiens d’acupuncture, surtout dans les méridiens: Vaisseau Gouverneur, Vaisseau Concepteur et méridien du foie. 
*Sensation d’être mal dans sa peau, ou en danger, en pénétrant dans une église ou un lieu de culte. 
*Désynchronisation des rythmes des chakras (repérable en radiesthésie). Le sens de rotation du pendule n’étant pas le même pour les divers centres, alors qu’il est généralement identique avec une plus ou moins grande amplitude. Le ou les centres qui sont affectés de cette anomalie donnent souvent une indication précieuse de la nature de l’action exercée ou de la technique employée. 
*Sensation de piqûres dans la région cervical, au plexus solaire ou dans la région du cœur, parfois sensation de brûlure. 
*Impression de poids sur la poitrine ou de pesanteur anormale sur les épaules. Quelque fois étouffements (ne pas confondre avec symptômes de la ménopause). 
*Palpitations cardiaques, surtout en période de lunaison . Attention, la cause peut être simplement de la tachycardie, encore que cette affection puisse être déclenchée par une action extérieur. 
*Douleurs migraineuse ponctuelles, en particulier le soir, ou par brèves crises en cours de nuit.(vérifier affection du foie) 
*Crispation douloureuses au niveau du plexus solaire ou du plexus cardiaque. Un des symptômes majeurs dans la détection des actions occultes. 
*Angoisses sans raison. 
*Sensation d’épuisement sans cause, perte d’énergie, apathie, fatigue au réveil (syndrome manifesté en période de dépression nerveuse également) 
*Cauchemars éprouvants et répétés, rêves symboliques en relation avec la mort, l’argent ou la sexualité. Paroxysme en période de lunaison. 
*Réveil en pleine nuit avec sensation de présence dans la chambre (symptôme typique d’envoûtement). 
*Peur irraisonnée, dans un endroit connu quand on est seul, en particulier en rentrant dans une pièce que l’on sait inoccupée. 
*Actes inconscients (ou idées fixes survenant sans raison) se répétant pendant les périodes de lunaison. 
*Pulsions de suicide ou délectation morose. 
*Impuissance sexuelles ou frigidité, après une période de vie sexuelle sans problème. 
*Sensation d’attouchement sur le corps, allant parfois jusqu’à un ressenti d’intromission ( classique symptôme de plusieurs techniques de la magie sexuelle). 
*Brusque dégoût du partenaire dans les rapports sexuels provoquant un éloignement affectif. 


II/ LA VIE MATERIELLE, LE SOCIAL. 

* Série de désagréments, de problèmes ou de drames, catastrophes affectives ou professionnelles s’enchaînant avec régularité, avec paroxysme coïncidant avec les périodes de lunaisons. 
*Éloignement des relations, des amis, ou désaffection d’une clientèle. Pertes d’argent répétées, etc.… 
*Accident de voiture (ou dégâts matériels) survenant avec une fréquence anormale. 
*Mauvais choix systématiques lors de décisions mêmes mineures. 
*Impossibilité à rencontrer un partenaire ou de lier des relation amicales, alors que le problème ne se posait pas auparavant. 
*Maladies ou gênes survenant aux animaux domestiques, chats ou chiens. Dans certains cas, les chats quittent le domicile de leur maîtres. 
*Ampoules électriques « grillant » systématiquement alors que l’installation, après vérification est conforme, et que la qualité du secteur est normale. 
*Idées fixes ou phobies provoquées par un contexte familial ou professionnel, sans rapport avec les préoccupations habituelles. 
*Malaises ou vertiges dans des circonstances de la vie quotidienne, se répétant aux périodes de lunaison. 
*Choix délibérés d’actions malsaines ou que l’on réprouve en temps normal, désirs ou fantasmes inconvenants que l’on a des difficultés à refréner. 
*Tout blocage physique ou sexuel dont la répétition est en accord avec certaines périodes lunaires régulières 
*Rapports difficiles avec des animaux inconnus, fuyant systématiquement alors qu’ils sont naturellement confiants. (chiots; chatons). 
*Invasions d’insectes ou de nuisibles dans l’habitation sans raisons apparentes. 
*Douleurs ou gênes dans les rapports sexuels, en dehors de problèmes d’origine pathologique. 
*Pertes fréquentes d’objets usuels ou de petites sommes d’argent. Également volonté(inhabituelle) de jouer à des jeux d’argent où l’on perd systématiquement. 
*Montée soudaine, même quand on est seul, de colère sans objet. 
*Désir sexuel soudain, en période de lunaison, même en l’absence de partenaire. 
*Modification de la température du corps (froid ou chaud) durant une courte période en synchronisation avec les phases de la lune. 
*Fébrilité ou attirance morbide pour des personnes envers qui on ressentait habituellement du dégoût ou de l’indifférence. 


III/ PSYCHISME, FANTASMES, REACTIONS PARTICULIERES. 


*Rêves érotiques et le plus souvent très pornographiques se répétant avec une fréquence assez élevée. 
*Désirs de masturbation solitaire avec une fréquence pouvant provoquer de la fatigue ou de l’épuisement. 
*Fantasme d’exhibition incoercible, où attirance pour des lieux dangereux ou les risques d’agressions sexuelles sont importants. Attirance pédophile. Voyeurisme. 
*Désirs de soumissions, fantasmes de masochisme ou d’humiliation, assouvis ou non. 
*Pulsion de bestialité ou désir de souillure. 
*Changement des habitudes alimentaires, goût pour des aliments inhabituels ou détestés en temps normal. 
*Tendance à la négligence dans les occupations professionnelles ou dans la tenue de la maison. 
*Sommeil anormalement prolongé, en l’absence de fatigue exceptionnelle. 
*Réaction d’irascibilité vis-à-vis de personnes avec qui on entretient des relations habituellement courtoise. 
*Excitation anale inhabituelle, provoquant un désir d’intromission ou de sodomie (en l’absence d’expérience dans ce genre de rapport). 
*Difficulté soudaine à supporter les jeunes enfants ou les animaux. 
*Perturbation de la digestion ou du transit intestinal. 
*Peur de la foule (agoraphobie), sans qu’il y ait de précédent. 
*Alcoolisme soudain en l’absence d’antécédents. 
*Perte de mémoire dans le cadre d’activités pouvant causer une gêne dans la réussite de la vie professionnelle ou affective, sans raisons médicales. 
*Fragilité nerveuse atteignant un paroxysme en période de lunaison. 
*Désir d’adultère et de tromper le ou la partenaire avec une personne sans intérêt (en temps normal), pour qui on se sent soudain en affinité. 
*Apparition de marques sur le corps. 
*Amaigrissement marqué (consultez impérativement un médecin). Dans l’hypothèse d’un bilan négatif, le risque est important d’une action désastreuse. Surtout si certains points des listes 1 et 2 ont attiré votre attention. 
*Retard fréquents ou annulations de rendez vous important sans raison. 


Indépendamment des syptômes , il existe tout un arsenal de techniques de détection ou de test complémentaires. 


 
Pour savoir si vous êtes envoûté, je vous conseille d'utiliser cette recette toute simple : 


 
Prendre de l'eau, minérale de préférence, la verser dans une grande assiette de verre que l'on place sous son lit, à sa place et la laisser au moins 3 jours sans qu'aucune autre personne que l'interessé n'y touche. Au bout de ce temps minimum, une semaine entière serait mieux, faites acheter 3 bouquets de fleurs des champs issus du même lot. Vous en disposerez deux dans deux vases de forme identique, le troisième bouquet sera placé de la même façon mais par une autre personne. Dans le 1er vase, vous verserez l'eau exposée, dans le second, de l'eau minérale normale, idem pour le 3ème mais toujours par l'autre personne. Quelque chose ne va pas astralement parlant lorsque seul le premier bouquet crève nettement avant les deux autres. Tel est le moyen le plus efficace et en tous cas le plus simple que nous connaissons. 
 
Le contre-envoûtement
 
La première pratique de contre envoûtement consiste purifier l'endroit de votre sommeil par de l'encens d'église, dont on fera brûler quelques grammes. On disposera sous son lit et aux quatres coins des petits tas de
charbon de bois. Il faudra aussi prendre la précaution de semer un petit filet de sel consacré tout au long de la porte d'entrée de la maison, ainsi que tout le long de la fenêtre de la chambre. Cela est déjà suffisant. Pour plus de sécurité, on peut se permettre de faire brûler quelques bougies de cire vierge dans sa chambre, avant de s'endormir.  
 
Si les effet de l'envoûtement persistent au bout de quelques jours, il convient de contre-attaquer.. 
La première pratique consiste à ajouter des clous, point en haut, toujours sous son lit. L'envoûteur en ressent l'effet ; il abandonne ou persiste... Dans cette alternative, on jette derrière soi et au vent :  
- l'eau qui a permit de diagnostiquer 
- le sel de la porte 
- le charbon de bois réduit en poudre. 
Un peu de tout suffit, inutile donc d'en prendre des kilos ! On peut continuer ensuite le désenvoutement et répéter si besoin est cette dernière opération. 
Si malgrès tout les effets continuent, il faut peut être alors consulter une personne spécialisée dans ce domaine...  
Ou nous consulter sur le forum : FORUM

Voir également les sous pages associées ci dessous :

Date de dernière mise à jour : 24/04/2016